Premium-Seiten ohne Registrierung:

TÊTE KUYU KUYU HEAD RÉPUBLIQUE DU CONGO Bois

Archiv
Schätzpreis: 60.000 € - 80.000 €
ca. 63.257 $ - 84.343 $
Zuschlagspreis:  84.500 €
ca. 89.087 $
Los-Nr. 46, Aufrufe: 31

TÊTE KUYU KUYU HEAD RÉPUBLIQUE DU CONGO Bois Hauteur: 28,5 cm. $ 68,000-91,000 PROVENANCE Collecté par Aristide Courtois, avant 1938 Numéro d'inventaire: 2459/3 à l'encre blanche Collection Madeleine Meunier, Paris, France, avant 1964 PUBLICATION Bénézech A.M., L'art des Kouyou-Mbochi de la République Populaire du Congo. Tradition Artistique et histoire, Thèse d'anthropologie de l'art, Université Paris 1 Sorbonne, 1989, tome 4, p. 602, n° 29. Bénézech A.M., L'anthropologie de l'art, pourquoi faire ?, Arts d'Afrique Noire, no 86, 1993 Cf. Ader-Picard-Tajan, Drouot-Montaigne, Paris, 16 octobre 1989, lot 54, pour une tête du même sculpteur collecté par le gouverneur Georges Thomann vers 1910 Aristide Courtois, le découvreur Par Pierre Amrouche Administrateur des colonies jusqu'en 1938 dans ce qui s'appelait alors le Moyen-Congo, soit aujourd'hui la République du Congo, dite aussi Congo-Brazza, Aristide Courtois premier mari de Madeleine Meunier, a rapporté de nombreux et exceptionnels objets Kuyu, des statues et des masques. Les quatre pièces de cette vente proviennent de lui, elles ont fait aussi partie du fonds Charles Ratton. Ces quatre objets, deux statues et deux têtes ou marottes, ont été étudiés et répertoriés par Anne-Marie-Bénézech dans sa thèse d'anthropologie de l'art Paris-Sorbonne 1989. Dans son introduction elle souligne les qualités humanistes de Courtois et sa popularité auprès des populations qu'il avait en charge d'administrer, prenant à coeur de les soigner et de supprimer le trafic d'esclaves vers les pays arabes encore en cours à cette époque. De tous les administrateurs coloniaux Courtois est celui qui a rapporté le plus d'objets importants d'Afrique-Centrale. On lui doit les masques Kwélé, les statues Ambété, les masques Mahongwé, et les plus importantes pièces Kuyu. Il est aussi celui qui a le plus commercé avec ces objets, Paul Guillaume fut son premier grand acheteur suivi par Charles Ratton et Pierre Vérité. Aujourd'hui les grands musées du monde ont tous un objet Courtois dans leurs vitrines, et les collections privées de même. Les têtes marottes sont des figures de masques utilisées pour la danse du kébé-kébé, le porteur entièrement couvert d'un grand costume évolue en faisant des mouvements acrobatiques. Toutes les indications suivantes proviennent de la thèse d'Anne-Marie Bénézech

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Millon - Maison de ventes aux enchères
Titel: ARISTIDE COURTOIS & CHARLES RATTON Au coeur de la succession Madeleine Meunier
Auktionsdatum: 15.12.2016
Adresse: Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 48009944