Premium-Seiten ohne Registrierung:

Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824 Quatre études d'un naufragé brandissant une hache

Archiv
Schätzpreis: 0 €
Zuschlagspreis:  41.432 €
ca. 57.989 $
Los-Nr. 95, Aufrufe: 179

Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824 Quatre études d'un naufragé brandissant une hache Plume et encre brune sur traits de crayon noir 'FOUR STUDIES OF A SHIPWRECKED BRANDISHING AN AXE', PEN AND BROWN INK, BLACK CHALK, BY THEODORE GERICAULT Hauteur : 16 Largeur : 14 cm Provenance : Ancienne collection Marcille ; Ancienne collection Heymann ; Vente Camille Marcille, Paris, Hôtel Drouot, 6-9 mars 1876, n°87, adjugé 14 francs à M. Chaumont ; Ancienne collection Pierre Olivier Dubaut (L. 2103b) ; Puis par descendance Expositions : 'Géricault, cet inconnu, 1791-1824, Aquarelles, Gouaches, Dessins', Paris, Galerie Bignou, 19 mai - 10 juin 1950, n°53 'Théodore Géricault', Londres, Marborough Fine Arts, octobre - novembre 1952, n°57 'Théodore Géricault', Winterthur, Kunstmuseum, 1953, n°179 'Gros, Géricault, Delacroix', Paris, Bernheim-Jeune, 1954, n°57 'Idee und Vollendung', Recklinghausen, Städtische Kunsthalle, 1962, n°20c 'Géricault dans les collections privées françaises', Paris, Galerie Claude Aubry, 6 novembre - 7 décembre 1964, n°78 'Goya, Das Zeitalter der Revolutionen, 1789-1830', Hambourg, Hamburger Kunsthalle, 1980-1981, n°522 Bibliographie : Charles Clément 'Géricault. Etude biographique et critique, avec le catalogue raisonné de l'oeuvre du maître', Paris, 1868 et 1879, dessin n°134 ; 1879, supplément p.431 n°134 'Charles Clément : Géricault', nouvelle édition, introduction et supplément de Lorenz Eitner, Paris, 1973, p.467, n°134 Lorenz Eitner, 'Master drawings by Géricault', New York, San Diego, Houston, 1985-1986, cité au n°70, fig.70d Germain Bazin, 'Géricault, catalogue raisonné', Wildenstein Institute, Paris, 1994, tome VI, p.99, repr, fig. 1926 Commentaire : Notre étude est préparatoire pour le projet 'La mutinerie', un des épisodes terribles de l'errance du radeau de La Méduse. En 1816, le gouvernement de la Restauration envoya à Saint Louis du Sénégal une expédition pour reprendre en main l'ancienne colonie. Le scandaleux naufrage de la Méduse sur un banc de sable, dû à l'incompétence du commandant, entraîna la construction en catastrophe d'un grand radeau pour tenter de sauver les hommes qui ne pouvaient embarquer sur les chaloupes. Le radeau coulait à moitié et très vite, une lutte sauvage pour la survie s'engagea. Une partie des hommes se mutina contre les officiers. Géricault s'empara avec fièvre du récit du naufrage rapporté par deux survivants, Corréard et Savigny. Il chercha longtemps par quelle scène fixer l'attention, hésitant entre une scène de cannibalisme et la mutinerie avant de se fixer sur l'espérance du sauvetage ultime. Nos études se rapportent au dessin illustrant la scène de mutinerie (Bazin, t.VI, p.98, n°1925), dessin où l'on retrouve sur la droite un naufragé frappé de folie se jetant à l'eau en brandissant une hache (Fig.1). Géricault se basait sur le récit de Corréard et Savigny décrivant un épisode de la première révolte des matelots qui, une fois enivrés, avaient pour objectif la destruction du radeau : " Un d'eux s'avança sur les bords du radeau avec une hache d'abordage et commença à frapper sur les liens… nous avançâmes sur le derrière pour retenir ces insensés. Celui qui était armé de la hache, dont même il menaça un officier, fut la première victime ". La plume de Géricault, rapide et acérée, nous transmet avec force et lyrisme, la fureur désespérée du mutiné.

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Artcurial
Titel: Vente Dessins anciens et du 19e siècle - 30 mars 2011
Auktionsdatum: 30.03.2011
Adresse: Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 42992020