Premium-Seiten ohne Registrierung:

The 2006 NCRS 'Triple Crown'-winning 1958 Chevrolet Corvette Roadster Chassis no. J585102566 Engine no. 3737739

Archiv
Schätzpreis: 0 €
Zuschlagspreis:  120.750 €
ca. 164.811 $
Los-Nr. 359, Aufrufe: 18

En 1953, le lancement de la voiture biplace sport de Chevrolet constitua une rupture totale pour une marque associée jusque-là presque exclusivement aux berlines familiales populaires. Sur la base d'un prototype d'exposition de 1952, EX-122, la Corvette utilisait de nombreux organes mécaniques existants chez GM et un cadre de châssis raccourci qui fut habillé d'une étonnante carrosserie en plastique et fibre de verre dessinée par Harley Earl. La propulsion était assurée par un moteur six cylindres en ligne Chevrolet de 3,8 litres à soupapes en tête et, chose inhabituelle sur un modèle de sport qui ne manqua pas de susciter de vives critiques, la boîte de vitesses était automatique. Destinée à concurrencer les MG série T, la Corvette coûta beaucoup plus que le prix fixé au départ pour arriver au niveau de la Jaguar XK 120, mais avec des performances très inférieures. Les ventes furent très décevantes au début et le modèle qui faillit être abandonné ne dut sa survie qu'a l'obligation pour Chevrolet de lutter contre la Thunderbird de Ford. Un V8 pour 1955 et une refonte radicale du style pour 1956 renforcèrent les positions de la Corvette sur le marché. Une retouche pour 1958 valut à la Corvette quatre phares entourés de chrome ainsi que la révision de nombreux détails mineurs. Sans surprise, les modifications furent rares pour 1959. À cette période, la fin des années 1950, les Corvette avaient commencé à se constituer un enviable palmarès en compétition au grand bénéfice de la marque. L'ingénieur en chef de la Corvette, Zora Arkus-Duntov, un passionné de course, fut le responsable du déblocage de son potentiel et de son développement en une authentique machine capable de gagner. Ces succès en course remboursèrent Chevrolet et avec intérêt. Les ventes de la Corvette augmentèrent de façon significative, garantissant la prolongation du modèle jusqu'à lui permettre de devenir la voiture de sport la plus vendue au monde et la plus longtemps présente sur le marché. Comme pour la plupart des voitures américaines, la Corvette fut proposée avec une phénoménale quantité d'options si bien qu'il y eut rarement deux voitures absolument identiques. Il est bien évident que le premier propriétaire de cet extraordinaire exemplaire avait bien l'intention d'obtenir de la Corvette le maximum de performances possible en la commandant avec le V8 de 4 639 cm3 à injection Rochester qui, avec une puissance maximale de 290 ch, était le groupe le plus brillant des cinq motorisations offertes. Il commanda aussi la très appréciable boîte manuelle T10 à quatre rapports, le différentiel PosiTraction à glissement limité et rapport final 3,7:1 et le compte-tours « 8 000 tours » et choisit ce qui reste probablement la combinaison de teintes la plus belle : Signet Red avec intérieur assorti et capote blanche. En revanche, il négligea la radio, le chauffage et le hard-top. Cet exemplaire, une des 1007 Corvette 58 à moteur à injection de 290 ch, est encore plus rare du fait que tous les éléments du groupe motopropulseur dont le moteur, le système d'injection, les culasses, la cloche d'embrayage, la boîte et le différentiel portent les «matching numbers» correspondant à la voiture et sont donc considérés comme d'origine. Le châssis « J58S102566 » est proposé avec un historique de propriété détaillé compilé par le 9e propriétaire (Lars-Erik Arnell de Carmel, Indiana, qui l'acheta en 2002) qui liste tous les propriétaires jusqu'à nos jours. Le premier qui résidait à Freeport, Illinois, conserva la Corvette moins de deux ans et la vendit en septembre 1959 pour financer l'agrandissement de son restaurant franchisé McDonald's. Le deuxième vivait dans l'Indiana où la voiture passa presque toute son existence. En 1970, la Corvette passa aux mains de son septième maître qui la restaura et l'utilisa comme voiture pilote sur le circuit automobile dont il était propriétaire. Il la vendit 14 ans plus tard à son huitième propriétaire, un éminent collectionneur. Le neuvième propr

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Bonhams London
Titel: Automobilia, Motos de collection et Automobiles d'exception au Grand Palais
Auktionsdatum: 05.02.2011
Adresse: Bonhams London
Paris, The Grand Palais The Grand Palais Avenue Winston Churchill 75008 Paris Tel: +33 (0)1 42 61 10 10 Fax : +33 (0)1 42 61 10 15 [email protected]

Ähnliche Auktionslose, die von anderen Kunden angesehen wurden