Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionspreisarchiv

Auktion: Vente Mobilier et Objets d'Art - 28 juin 2016
wurde versteigert am: 28. Juni 2016
Aktuelle Auktionen Auktionspreisarchiv

TAPISSERIE DES GOBELINS, TENTURE DE L'ANCIEN TESTAMENT Atelier de Neilson, d'après les cartons d'Antoine Coypel (1661-1722) Athalie chassée du temple

Archiv
Schätzpreis: 0 €
Zuschlagspreis:  39.000 €
ca. 43.792 $
Los-Nr. 30, Aufrufe: 132

TAPISSERIE DES GOBELINS, TENTURE DE L'ANCIEN TESTAMENT Atelier de Neilson, d'après les cartons d'Antoine Coypel (1661-1722) Athalie chassée du temple Signée en bas à droite Neilson.ex / 1781 Dimensions: 351 x 680 cm (138 1/4 x 267 3/4 in.) A GOBELINS BIBLICAL TAPESTRY DEPICTING ATHALIE CHASED AWAY FROM THE TEMPLE, WORKSHOP OF NEILSON, AFTER THE PAINTING OF ANTOINE COYPEL (1661-1722) Cette tapisserie fait partie de la tenture de l'Ancien Testament d'après les cartons peints par Antoine Coypel (1661-1722) entre 1710 et 1718. Le carton de notre tapisserie a étét peint en 1710 et se trouve aujourd'hui au musée Antoine Lécuyer de Saint-Quentin. À l'origine, l'artiste avait exposé au Salons de 1699 et de 1704 une série de tableaux illustrant des épisodes bibliques qui n'étaient pas destinés à servir de modèle de tapisserie. Devant leur succès, Charles Coypel explique dans son ouvrage La vie d'Antoine Coypel qu'en 1710, la direction des Bâtiments du roi demanda à Antoine Coypel de mettre en grand les sujets de l'Ancien Testament pour une suite de tapisserie. Les sept compositions suivantes furent retenues : Suzanne accusée par les vieillards (1695, Madrid, Prado), Athalie chassée du temple (1696, Louvre), Jacob et Laban (1696), le sacrifice de la fille de Jephté (1697, Dijon), l'évanouissement d'Esther (1697, Louvre), le jugement de Salomon (collection privée), le fils de Tobit rendant la vue à son père (1695). À la mort d'Antoine Coypel, en 1722, Charles Coypel acheva l'oeuvre de son père et livra, en 1725, un huitième carton évoquant Joseph reconnu par ses frères. Les Comptes des Bâtiments du roi signalent que la tenture fut commencée dès 1711 aux Gobelins. Seules les deux premières tentures furent exécutées entre 1711 et 1731 dans l'atelier de haute lisse de Jean Jans fils (actif de 1691 à 1731) et comprenaient l'ensemble des huit sujets. L'édition première fut envoyée à l'ambassade de France à Rome en 1731, cinq pièces figurent actuellement dans les collections du Vatican. La seconde tenture fut livrée au Garde meuble en 1735. À partir de 1749, Jacques Neilson directeur des ateliers de basse lisse (actif de 1749 à 1788) reprit le tissage de quatre nouvelles tentures de 1751 à 1781, exécutées avec des bordures plus simples bien qu'aucune des tentures ne fut complète. Aussi, quatre pièces de la troisième tenture (1749-1757) furent vendues à un aristocrate anglais, le comte de Fife. La quatrième tenture (1756-1761) demeura au Garde Meuble. La cinquième (1771-1779) fut offerte en 1778 au comte Onesti, neveu du Pape Pie VI. La sixième tenture fut produite de 1778 à 1792. Selon les recherches de Maurice Fenaille, la date (1781) inscrite sur la présente tapisserie représentant Athalie chassée du temple (3e sujet), signée Neilson correspondrait à la tapisserie inventoriée au numéro 31 (ancien numéro 1427) du Garde Meuble : sixième tenture, sujet Athalie, 3m 00 sur 7m 00, atelier Nielson, marquée Neilson.ex.1781, pièce sans bordures, signée dans le carrelage en bas à droite, troisième bordure. Elle fut mise sur le métier en 1778 et terminée en octobre 1781, composant ainsi le troisième sujet de la sixième tenture. À ce titre, au 1er janvier 1791, l'inventaire du magasin des Gobelins signale une ancienne pièce d'Athalie (6 aunes de cours, 5233 livres), plus quatre pièces de l'Ancien Testament, d'après Coypel. Naturellement, la fabrication en basse lisse permettant au tapissier de travailler avec les deux mains permit de retranscrire avec facilité le style grandiloquent adopté par Coypel dans ses cartons, largement inspiré de l'art théâtral de Racine, notamment de ses deux célèbres tragédies, Esther et Athalie. La tapisserie, fidèle à l'oeuvre du peintre, représente une scène de la Bible (II Livre des Rois, XI), dans laquelle Athalie, furieuse de ne pas régner, pénètre dans le temple en pleine cérémonie de sacre et se précipite pour assassiner l'enfant roi Joas, protégé par Joad et Josabeth qui ordonnent aux soldats de la chasser du temple

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Artcurial
Titel: Vente Mobilier et Objets d'Art - 28 juin 2016
Auktionsdatum: 28.06.2016
Adresse: Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 42992020