Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionspreisarchiv

Auktion: Souvenirs historiques
wurde versteigert am: 28. April 2014
Aktuelle Auktionen Auktionspreisarchiv

ROBERT, duc de Chartres (1840-1910). Lot

Archiv
Schätzpreis: 1.500 € - 2.000 €
ca. 2.071 $ - 2.762 $
Zuschlagspreis:  n. a.
Los-Nr. 150, Aufrufe: 49

ROBERT, duc de Chartres (1840-1910). Lot de 38 L.A.S: «R. d'Orléans», adressées à sa fille, Marie d'Orléans, princesse de Danemark (1865-1909), datant de 1894 à 1895, in-8, sur papier à en-tête du 27 rue Jean-Goujon-(Paris), du Château de Saint-Firmin (Chantilly), de Windsor Castel (Angleterre), certaines lettres sont conservées avec leur enveloppe et bordées de noir. Texte en français. «Jean est parfait et un fort grand plaisir: il a assisté à sa première chasse à courre. Il est resté 7 heures à cheval et paraissait le soir très content...» - «Henri prépare un voyage à Madagascar et en Indochine, je lui conseille de faire bien attention à sa santé avant d'entreprendre de pareilles entreprises...» - «Nous partons Jean et moi au Danemark soir 29, et arriverons le 1 mai vers 10h du matin. Tu seras bien bonne de nous faire retenir une cabine sur le paquebot... J'espère arriver à temps pour présenter mes hommages à la Reine... Je serai obligé de repartir vers le 4 au soir car j'ai à aller en Angleterre pour voir longtemps mon frère dont je suis séparé depuis 6 mois, ce qui nous est bien rarement arrivé!» - «Bon Papa va mieux mais il est encore dolent et il peut être...d'un jour à l'autre. Oncle Nemours est triste, cela se comprend étant donné l'état de son gendre qui est mourrant et agonisant depuis huit jours. Hier il semblait prendre le dessus. Oncle Aumale est plus brillant que jamais... Il y a huit jours j'ai lunché à Malborough House et jamais je n'ai vu la Princesse de Galles si...et si bien. Je l'aime beaucoup. La duchesse d'York paraissait fatiguée. On dit qu'il y a une raison...» - «J'ai choisi avant-hier chez Aucoc une boîte en argent sur laquelle on va graver les armes du Prince et de la Princesse Royale et les deux dates par Aucoc, je te l'expédierai avec une carte pour qu'au moment voulu tu la remettes de notre part a Maman et à moi aux époux des noces d'argent. Tu seras bonne de me faire savoir quand tu l'auras reçue. Je suis venu ici dire adieu à Henri qui part en bonne santé...content...de l'accueil qu'on lui fait partout. Il s'embarque sur..., un des plus beaux bateaux des Messageries, il le quittera à Mahé pour prendre une annexe qui le mènera à Madagascar...» - «La mort d'Amélie Cobourg (1848-1894) m'a fait de la peine...» - «Je veux te prier d'exprimer au Roi mon regret de n'avoir pas eu...l'occasion de le remercier encore de tout ce qui était fait pour Jean et de tout ce qui, certainement grâce à ses ordres, avait été si discrètement et si minutieusement arrangé...» - «Ma chère Marie, j'aurais aimé que tu ne saches pas cette ennuyeuse affaire classée dans les journaux sous le nom d'incident de Copenhague. Henri me dit que tu lui as télégraphié à ce sujet. Je regrette que lorsque j'ai été te voir à Copenhague tu ne m'as pas raconté l'affaire Beauchamp... j'aurais pu vous aider. Je regrette que Henri et toi vous télégraphiez... et que vous ne me consultiez pas...» - «Ta confiance m'a fait tant plaisir et j'ai été heureux de voir comme tu avais manoeuvré droit au milieu de toutes les intrigues qui t'ont entouré et tendu des pièges, et j'ai été aussi touché de voir comme tu t'es toujours préoccupée des intérêts et du bien de notre chère patrie que ton coeur ne peut pas oublier... Je ne crois pas avoir rencontré Mr. de Beauchamp dont le frère est au Cuirassiers de Senlis, il a été maladroit, il est faiseur et parfaitement inapte à toute mission à l'étranger. Sa femme est peut-être une intrigante je ne la connais pas. Je préfère ne pas...me servir d'autres expressions en parlant de lui. Si tu veux tout mon avis, je dirais que à ta place je n'aurais pas demandé à Beauchamp les questions par écrit, ou que si je les avais eues je les lui aurais rendu le lendemain à lui-même...» - «J'ai appris que le duc d'Orléans s'était cassé la jambe à Séville d'une chute de cheval, c'est bien la peine de monter des chevaux andalous...» - «Nous avons pris un cerf malgré le temps très sec et après nous avons été au château de l'Oncle

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Etude Coutau-Begarie
Titel: Souvenirs historiques
Auktionsdatum: 28.04.2014
Adresse: Etude Coutau-Begarie
60 av de la bourdonnais
75007 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 45561220 · +33 (0)1 45561440