Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionspreisarchiv

Auktion: Orientalisme & Africanisme
wurde versteigert am: 11. Juni 2007
Aktuelle Auktionen Auktionspreisarchiv

Plat aux armoiries de la famille

Archiv
Schätzpreis: 15.000 € - 20.000 €
ca. 20.127 $ - 26.837 $
Zuschlagspreis:  30.000 €
ca. 40.255 $
Los-Nr. 281, Aufrufe: 31

Plat aux armoiries de la famille Morosini. Plat creux à marli plat, en laiton martelé, à décor ciselé. Composition complexe et foisonnante sur toute la face : autour d'un cercle, se déploient des frises concentriques successives, la plus large présentant des médaillons polylobés. L'ensemble est orné d'entrelacs de palmettes bilobées ou trilobées s'achevant en fleurons ou en noeud sur fond hachuré à petits enroulements. Un liseré à stries obliques sépare le cavet du marli présentant douze noeuds et un filet dessinant des arcatures. Au revers, écusson barré de trois fleurs de lys sur fond hachuré, correspondant aux armoiries de la famille Morosini de Venise. Porte une ancienne étiquette: N. Landau. Petit trou de suspension. Syrie-Egypte, début du XVIe siècle. Diam.: 49 cm; haut.: 5,8 cm. Provenance : Ancienne collection R. Landau. Exposition : Galerie J. Kugel et A. Vervoordt, Hommage à Nicolas Landau « Prince des Antiquaires ( 1887-1979), Paris, Septembre- Novembre 2006(.) Le décor de ce plat, par la complexité de sa composition et la profusion d'arabesques entrelacées et de noeuds, le place dans le même groupe de production que le plat précédent ; néanmoins, la division compartimentée du décor ainsi que la densité de l'objet nous inciteraient à le dater un peu plus tard. Curieusement, le blason de la famille italienne n'est pas visible sur la face du plat ; cela supposerait qu'il a été gravé à son arrivée en Italie, ou alors ultérieurement en marque de nouvelle possession de collectionneur. Deborah Howard, dans le chapitre « Venise et les Mamlûk » du catalogue de l'exposition « Venise et L'Orient », explique que les marchands vénitiens, qui se rendaient au Levant, profitaient de la proximité des lieux saints, le long de leur itinéraire, pour y faire leurs « dévotions » ; elle cite un certain Barbon Morosini qui, en 1514, a séjourné à Damas plus longtemps que d'autres marchands arrivés avec lui, et a rapporté dans son journal, « Viaggio di Barbon Morisininei luoghi di terra santa fatto l'anno 1514 e da luistessa descritto » des notations architecturales, ainsi que d'autres souvenirs ou cadeaux diplomatiques ; peut être bien même ce plat, retransmis un siècle plus tard à Francisco Morosini Selon l'étude menée par Matthieu Fournier sur cette famille vénitienne, les armoiries gravées sur le plat sont celles de sa branche la plus illustre, celle de la paroisse de Santo Stefano. La famille Morosini compte parmi les douze familles qui élirent le premier doge au VIIe siècle et donna par la suite à la Sérénissime quatre doges. D'autre part, selon le manuscrit de Girolamo Alessandro Capellari de 1740, Campidoglio Veneto... ? (conservé à la Biblioteca Nazionale Marciana, Venise), les trois fleurs de lys d'argent ont été offertes par le roi de France à un membre de la famille Morosini en remerciement des services rendus lors de son ambassade auprès de la cour de France. Voir un exemplaire des armoiries de la branche Morosini de Santo Stefano dans le célèbre recueil de Vincenzo Coronelli sur les armoiries vénitiennes, Arme Blasoni o Insegne gentilizie delle Famiglie patritie?., Venise, 1688-1701 (rari veneti 68, folios 68 et 69), avec une bande d'azur ornée de trois lys d'argent sur fond sable. Trois membres de la famille Morosini pourraient donc avoir reçu en présent les trois fleurs de lys d'argent qui ornent le blason familial : - Giovanni Francesco Morosini né en 1538, qui fut ambassadeur du roi de France et de Pologne, Henri III, avant 1581, date à laquelle il fut nommé ambassadeur à la cour du roi d'Espagne. Il fut également ambassadeur auprès de Charles archiduc d'Autriche, du duc de Savoie, à Constantinople en 1583 et auprès du Vatican en 1585 (voir Capellari, opus cit., vol. 3, f. 122 r). - Michele Morosini, frère du célèbre Francesco Morosini ambassadeur résident à la cour de France en 1648 (voir Capellari, opus cit., vol. 3, f. 123). - Giovanni Morosini, qui après avoir été ambassadeur à la cour de Savoie, fut nommé ambassadeu

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: GROS & DELETTREZ SVV
Titel: Orientalisme & Africanisme
Auktionsdatum: 11.06.2007
Adresse: GROS & DELETTREZ SVV
22 rue Drouot
75009 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 4770 8304 · +33 (0)1 4523 0164