Premium-Seiten ohne Registrierung:

PAIRE D'APPLIQUES À DEUX LUMIÈRES en bronze...

Archiv
Schätzpreis: 4.000 € - 6.000 €
ca. 4.491 $ - 6.737 $
Zuschlagspreis:  37.352 €
ca. 41.945 $
Los-Nr. 144, Aufrufe: 72

PAIRE D'APPLIQUES À DEUX LUMIÈRES en bronze doré et ciselé. Les fûts sous la forme de Zéphyr ou Flore retiennent des bras sinueux et feuillagés qui supportent des bassins à chutes de fleurons et bobèches à feuilles sur fond amati. Beau modèle d'époque Régence, vers 1720. H. 55 cm - L. 36 cm. Manques et percées pour l'électricité. Provenance: Succession de Madame de B., Paris Le XVIIIe siècle français est une période de création exceptionnelle dans de le domaine des arts décoratifs. Dans la première moitié du siècle, le contexte économique de la France est particulièrement florissant et l'on assiste à l'enrichissement de nouvelles classes de la société, essentiellement issues des milieux de l'aristocratie et de la finance, soucieuses de vivre dans un certain confort en aménageant leurs résidences avec des pièces d'ébénisterie et de menuiserie, des objets d'art et des bronzes d'ameublement plus ou moins luxueux. Dans le domaine spécifique du luminaire, et particulièrement celui des bras de lumières, nous assistons à un exceptionnel renouvellement des formes et des motifs dérivant des modèles «anciens» néoclassiques de la fin du règne du Roi Soleil et annonçant ce que seront quelques décennies plus tard les grands modèles rocailles du milieu du XVIIIe siècle. Réalisée dans ce contexte particulier, la rare paire d'appliques que nous présentons est caractéristique des plus belles créations parisiennes de la fin du règne de Louis XIV ou du tout début de la Régence et se distingue par le traitement sculptural des platines, en forme de termes de figures allégoriques de Zéphyr ou Flore, plus ou moins directement inspiré des projets ou des dessins de certains artistes et ornemanistes parisiens de l'époque. En effet, leur composition générale, particulièrement le travail sinueux des bras de lumières, n'est pas sans rappeler certaines planches de modèles du célèbre André-Charles Boulle (1642-1732) éditées à Paris à partir de 1707 par Mariette sous le titre «Nouveau desseins de Meubles et Ouvrages de Bronze et de Marqueterie Inventés et Gravés par André-Charles Boulle». Tandis que les figures en termes de Zéphyr et de Flore, émergeant de gaines, semblent s'inspirer d'une part, d'un dessin de Claude II Ballin (1661-1754), Premier orfèvre ordinaire du Roi, dans lequel est représenté, au centre d'un luxueux surtout de table destiné au Tsar Pierre I de Russie, une figure de Bacchus en terme dans le même esprit tenant une aiguière et une coupe (dessin conservé au Musée des Arts décoratifs à Paris, Inv.9625); d'autre part, d'un second projet destiné à une cheminée réalisé par Gilles-Marie Oppenord (1672- 1742), tiré de son «Recueil des oeuvres de Gilles-Marie Oppenord, Premier architecte de Monseigneur le Duc d'Orléans» et illustrant une figure féminine en terme tenant dans chacune de ses mains un bras de lumière sinueux (voir un exemplaire qui fait partie des collections du Cooper-Hewitt, National Design Museum, à New York). De nos jours, parmi les rares appliques répertoriées de dessin identique, citons particulièrement: une première paire, anciennement à la galerie François Léage à Paris, qui a été acquise en 1985 par le J. Paul Getty Museum (illustrée dans G. Wilson, Baroque and Régence, Catalogue of the J. Paul Getty Museum Collection, Los Angeles, 2008, p.310-317, catalogue n°36); ainsi qu'une deuxième, avec d'infimes variantes dans le traitement des figures et étant en bronze patiné ou doré, qui a été proposée aux enchères chez Sotheby's, à Paris, le 30 septembre 2011, lot 25; une troisième, conservée dans une collection privée, qui est parue dans C. Frégnac, Les styles français de Louis XIII à Napoléon III, Paris, 1975, p.174; et une dernière de ce type qui est exposée au Musée Jacquemart-André à Paris (voir Institut de France, Musée Jacquemart-André, catalogue itinéraire, Paris, 1933, p.23, n°178). Enfin, relevons également qu'une paire de bras de lumières, très certainement de ce modèle, était décrite en février 1771 dans le catalogue

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Binoche et Giquell
Titel: ESTAMPES - DESSINS ET TABLEAUX ANCIENS - TABLEAUX MODERNES - SCULPTURES - ASIE - OBJETS D’ART ET D’AMEUBLEMENT PROVENANT DES SUCCESSIONS DE MESDAMES X. ET À DIVERS AMATEURS
Auktionsdatum: 29.03.2019
Adresse: Binoche et Giquell
salle 1 et 7 Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris