Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionsarchiv: Los-Nr. 8

Maurice UTRILLO (1883-1955)

Schätzpreis
40.000 € - 60.000 €
ca. 45.524 $ - 68.286 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Auktionsarchiv: Los-Nr. 8

Maurice UTRILLO (1883-1955)

Schätzpreis
40.000 € - 60.000 €
ca. 45.524 $ - 68.286 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Beschreibung:

Église de Villejuif Huile sur toile Signée en bas à droite 65 x 81 cm Provenance: Par descendance à l'actuel propriétaire, référencé dans l'inventaire Pierre Levasseur sous le n° 1 (annoté «octobre 1919», date de remise par Maurice Utrillo . Bibliographie: Paul Pétridès, Catalogue Raison­né, 1962, Tome II, reproduit sous le n° 683 p. 190. Datation: Daté «circa 1917» par Paul Pétridès dans le Tome II du Catalogue Raisonné entrepris du vivant de Lucie Valore épouse de l'artiste, paru en 1962. Daté «circa 1919» par l'Association Maurice Utrillo Un certificat de l'Association Maurice Utrillo pourra être remis à la demande et à la charge de l'acquéreur. Maurice UTRILLO (1883-1955) Église de Villejuif Oil on canvas Signed lower right 65 x 81 cm Provenance: By descent to the current owner, referenced #1 in the Pierre Levasseur inventory (captioned «octobre 1919», date of delivery by Maurice Utrillo . Literature: Paul Pétridès, Catalogue Raisonné, 1962, Volume II, reproduced under #683 on p. 190. Dating: Dated «circa 1917» by Paul Pétridès in Volume II of the Catalogue Raisonné he started when Lucie Valore Utrillo's wife, was still alive. It was published in 1962. Dated «circa 1919» by Association Maurice Utrillo A certificate from Association Maurice Utrillo can be issued to the buyer upon request and at their expense. モーリス・ユトリロ(1883−1955) 《ヴィルジュイフの教会》 カンバスに油彩 画面右下にサイン サイズ:65 X 81 cm 価格評価:40,000/60,000ユーロ 来歴:後裔より現在の所有者へ、ピエール・ルヴァ ッサー財産目録 n°1に明記される(モーリス・ユト リロにより納入日の日付《1919年10月》が書き添 えられる)。 参考文献: ポール・ペトリデス、カタログレゾネ、第 2巻、 p.190, n°683(1962年)に掲載。 推定年代: ポール・ペトリデスがリュシー・ヴァロール(画家の 妻)の存命中に着手し、1962年に刊行された カタ ログレゾネ第2巻に《1917年頃》と記される。 モーリス・ユトリロ協会により年代は《1919年頃》 と推定される。 *落札者の要望と費用負担により、モーリス・ユトリ ロ協会の証明書が交付される。 Entre 1914 et 1915, Utrillo fut interné à l'asile pour faits de démence sur la voie publique après avoir frappé une passante avec une casserole et brisé une glace d'avertisseur incendie. Depuis le dépôt où il séjournera deux-trois jours en attendant son transfert, il écrit cette lettre à Suzanne Valadon Ma très chère mère, Je te demande pardon pour le nouveau chagrin que je vais te causer, toujours ce maudit alcool, ce démon pernicieux et fauteur de folie. Tu as peut-être appris la scène regrettable qui s'est passé hier; à la suite d'une querelle avec des gens et sous l'emprise d'une crise éthylique, j'ai brisé, dans un accès de colère ridicule et que je réprouve maintenant, la glace d'incendie sise près de la rue Paul Féval. Inutile de te narrer par le menu les conséquences de ma démence passagère: sache seulement qu'à l'heure présente, seul dans la cellule d'observation de l'infirmerie spéciale du dépôt, je regrette amèrement les conséquences néfastes de mon exécrable défaut, et je te supplie encore une fois de me pardonner; fais-le, car tu es bonne et tu m'as toujours enseigné le bien. A bientôt, ma bonne mère, je t'embrasse de tout mon coeur ainsi que grand-mère, et j'espère que vous vous portez bien. Ton fils qui t'aime tant, Maurice Utrillo Utrillo à Villejuif: Utrillo fit onze séjours plus ou moins longs dans plusieurs maisons de santé ou asiles de la région parisienne. Tantôt il était enfermé de force, tantôt il souhaitait se faire enfermer de son plein gré. Quand on le mettait avec les fous, Utrillo protestait qu'il n'était pas fou, qu'il était seulement alcoolique. La maison où il fut enfermé le plus longtemps est l'asile de Villejuif, devenu aujourd'hui un hôpital psychiatrique. Pour avoir une idée de ce qu'était l'asile à l'époque d'Utrillo, voici un extrait du discours du Docteur Briand, fondateur et directeur de l'asile, prononcé le 6 avril 1909, devant la «Commission de Surveillance des Asiles publics d'aliénés du département de la Seine». Il évoque l'installation des premiers fous le 7 avril 1884: «Vingt-quatre malades, triés sur le volet, parmi les plus insociables, me furent envoyés de Ville-Evrard. [...] La première nuit fut inénarrable: il fallut coucher les malades les plus agités dans les chambres des infirmières, et c

Auktionsarchiv: Los-Nr. 8
Auktion:
Datum:
23.11.2018
Auktionshaus:
Tessier-Sarrou & Associés
8 rue Saint-Marc
6ème étage gauche
75002 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 40130779
+33 (0)1 42336194
Beschreibung:

Église de Villejuif Huile sur toile Signée en bas à droite 65 x 81 cm Provenance: Par descendance à l'actuel propriétaire, référencé dans l'inventaire Pierre Levasseur sous le n° 1 (annoté «octobre 1919», date de remise par Maurice Utrillo . Bibliographie: Paul Pétridès, Catalogue Raison­né, 1962, Tome II, reproduit sous le n° 683 p. 190. Datation: Daté «circa 1917» par Paul Pétridès dans le Tome II du Catalogue Raisonné entrepris du vivant de Lucie Valore épouse de l'artiste, paru en 1962. Daté «circa 1919» par l'Association Maurice Utrillo Un certificat de l'Association Maurice Utrillo pourra être remis à la demande et à la charge de l'acquéreur. Maurice UTRILLO (1883-1955) Église de Villejuif Oil on canvas Signed lower right 65 x 81 cm Provenance: By descent to the current owner, referenced #1 in the Pierre Levasseur inventory (captioned «octobre 1919», date of delivery by Maurice Utrillo . Literature: Paul Pétridès, Catalogue Raisonné, 1962, Volume II, reproduced under #683 on p. 190. Dating: Dated «circa 1917» by Paul Pétridès in Volume II of the Catalogue Raisonné he started when Lucie Valore Utrillo's wife, was still alive. It was published in 1962. Dated «circa 1919» by Association Maurice Utrillo A certificate from Association Maurice Utrillo can be issued to the buyer upon request and at their expense. モーリス・ユトリロ(1883−1955) 《ヴィルジュイフの教会》 カンバスに油彩 画面右下にサイン サイズ:65 X 81 cm 価格評価:40,000/60,000ユーロ 来歴:後裔より現在の所有者へ、ピエール・ルヴァ ッサー財産目録 n°1に明記される(モーリス・ユト リロにより納入日の日付《1919年10月》が書き添 えられる)。 参考文献: ポール・ペトリデス、カタログレゾネ、第 2巻、 p.190, n°683(1962年)に掲載。 推定年代: ポール・ペトリデスがリュシー・ヴァロール(画家の 妻)の存命中に着手し、1962年に刊行された カタ ログレゾネ第2巻に《1917年頃》と記される。 モーリス・ユトリロ協会により年代は《1919年頃》 と推定される。 *落札者の要望と費用負担により、モーリス・ユトリ ロ協会の証明書が交付される。 Entre 1914 et 1915, Utrillo fut interné à l'asile pour faits de démence sur la voie publique après avoir frappé une passante avec une casserole et brisé une glace d'avertisseur incendie. Depuis le dépôt où il séjournera deux-trois jours en attendant son transfert, il écrit cette lettre à Suzanne Valadon Ma très chère mère, Je te demande pardon pour le nouveau chagrin que je vais te causer, toujours ce maudit alcool, ce démon pernicieux et fauteur de folie. Tu as peut-être appris la scène regrettable qui s'est passé hier; à la suite d'une querelle avec des gens et sous l'emprise d'une crise éthylique, j'ai brisé, dans un accès de colère ridicule et que je réprouve maintenant, la glace d'incendie sise près de la rue Paul Féval. Inutile de te narrer par le menu les conséquences de ma démence passagère: sache seulement qu'à l'heure présente, seul dans la cellule d'observation de l'infirmerie spéciale du dépôt, je regrette amèrement les conséquences néfastes de mon exécrable défaut, et je te supplie encore une fois de me pardonner; fais-le, car tu es bonne et tu m'as toujours enseigné le bien. A bientôt, ma bonne mère, je t'embrasse de tout mon coeur ainsi que grand-mère, et j'espère que vous vous portez bien. Ton fils qui t'aime tant, Maurice Utrillo Utrillo à Villejuif: Utrillo fit onze séjours plus ou moins longs dans plusieurs maisons de santé ou asiles de la région parisienne. Tantôt il était enfermé de force, tantôt il souhaitait se faire enfermer de son plein gré. Quand on le mettait avec les fous, Utrillo protestait qu'il n'était pas fou, qu'il était seulement alcoolique. La maison où il fut enfermé le plus longtemps est l'asile de Villejuif, devenu aujourd'hui un hôpital psychiatrique. Pour avoir une idée de ce qu'était l'asile à l'époque d'Utrillo, voici un extrait du discours du Docteur Briand, fondateur et directeur de l'asile, prononcé le 6 avril 1909, devant la «Commission de Surveillance des Asiles publics d'aliénés du département de la Seine». Il évoque l'installation des premiers fous le 7 avril 1884: «Vingt-quatre malades, triés sur le volet, parmi les plus insociables, me furent envoyés de Ville-Evrard. [...] La première nuit fut inénarrable: il fallut coucher les malades les plus agités dans les chambres des infirmières, et c

Auktionsarchiv: Los-Nr. 8
Auktion:
Datum:
23.11.2018
Auktionshaus:
Tessier-Sarrou & Associés
8 rue Saint-Marc
6ème étage gauche
75002 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 40130779
+33 (0)1 42336194
LotSearch ausprobieren

Testen Sie LotSearch und seine Premium-Features 7 Tage - ohne Kosten!

  • Auktionssuche und Bieten
  • Preisdatenbank und Analysen
  • Individuelle automatische Suchaufträge
Jetzt einen Suchauftrag anlegen!

Lassen Sie sich automatisch über neue Objekte in kommenden Auktionen benachrichtigen.

Suchauftrag anlegen