Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionspreisarchiv

Auktion: Lettres & manuscrits autographes
wurde versteigert am: 18. Juni 2015
Aktuelle Auktionen Auktionspreisarchiv

MARINE. Recueil manuscrit de Lettres des ministres de la Marine, 8 août 1789-12 février 1792, la plupart adressées à Louis De Curt, député de la Guadeloupe à l'Assemblée constituante de 1789; un fort volume in-fol. d'environ 280 pages, reliure de l'é...

Archiv
Schätzpreis: 15.000 € - 20.000 €
ca. 16.819 $ - 22.426 $
Zuschlagspreis:  n. a.
Los-Nr. 265, Aufrufe: 70

Important ensemble de 107 pièces sur la Marine et les Colonies au début de la Révolution, adressées au député de la Guadeloupe, Louis de Curt. Le volume renferme des lettres signées ou pièces signées pour copie conforme des ministres de la Marine qui se sont succédés: César-Henri comte de La Luzerne (25), Charles-Pierre Claret de Fleurieu (30), Antoine-Jean-Marie Thévenard (14), Antoine-François de Bertrand de Molleville (11); ainsi que des rapports, des notes et mémoires, et deux imprimés. Ils sont pour la plupart adressés à Louis de Curt, par qui le recueil a été constitué, comme en témoigne au dos la pièce de titre portant le nom de Monsieur de Curt député de la Guadeloupe: le chevalier Louis de Curt (1752-1804), député de la Guadeloupe aux Etats-généraux, puis à l'Assemblé constituante, où il s'occupa activement des questions intéressant la marine et les colonies; il présida notamment le Comité de la Marine. Les pièces sont presque toutes classées chronologiquement et se rapportent à divers sujets. La première lettre du recueil est un autographe de La Luzerne assurant les députés de la Guadeloupe que le Roi agréera les démarches qu'ils feront pour représenter l'île à l'Assemblée, comme ceux de «la colonie de St Domingue» (8 août 1789). Le ministre fait suivre des copies de lettres de Thévenard et Poulletier (adjudication de la main-d'oeuvre du Trajan), le comte de Vaudreuil commandant à Rochefort (travaux au port de Toulon). En décembre 1789, à Brest, les habitants protestent contre le marché des hôpitaux de la Marine accordé aux soeurs de la Sagesse, et adressent une réclamation imprimée. En janvier 1790, on note quelques remous chez les ouvriers des ports qui demandent la suppression de l'adjudication des travaux, adjudications qui cependant se font désormais à l'entreprise et non plus à la journée. Le 9 janvier, le ministre La Luzerne rédige un mémoire sur les quatre grands ports du royaume, dont les intérêts, selon lui, ne sont pas compatibles avec le bien public. En 1790, le comité des domaines de l'Assemblée nationale demande un état des biens nationaux affectés à la Marine, et un état des bâtiments, maisons et emplacements dépendant du ministère de la Marine; le ministre envoie ces différents états, (certains fort développés) qui lui sont parvenus des ports de Brest, Dunkerque, Le Havre, Cherbourg, Saint-Malo, Nantes, île de Ré, Rochefort, Bordeaux (avec les balises de l'Atlantique dont le phare de Cordouan), Bayonne, Toulon, Marseille et Lorient. Un problème se pose à Royan, où le couvent des Récollets, qui devait revenir à la Marine, a été adjugé au district de Marennes. Il est aussi beaucoup question de l'état des dépenses, et on trouve 2 pièces signées de Necker (janvier et juillet 1790), envoyant au ministre l'état des fonds à verser à la Marine. Se pose aussi le problème de l'adjudication des fournitures de vivres, qui occasionne plusieurs courriers. En juillet 1791, Thévenard fait parvenir à Curt des copies de lettres au sujet de la démission de M. de Marigny, à la suite de l'affront qui lui a été fait à Brest en septembre 1790: la potence a été arrachée de la place publique pour être déposée devant sa porte. Pour les Colonies, un état de l'argent et des marchandises exportées par la Compagnie des Indes, de 1785à 1789, est adressé au ministre. On trouve aussi une liste des marchandises exportées et importées entre le Nord et la France et ses colonies (matières premières et produits agricoles notamment). Curt intervient, sans succès, pour le sieur Rannoué, qui, accusé de «commerce interlope» et de prévarication, a été destitué en Guadeloupe. On dresse un état des dépenses occasionnées au port du Havre pour l'envoi d'un régiment à Tobago. En janvier 1791, une expédition pour les Antilles est projetée, dont on trouve le détail des bâtiments, hommes et dépenses, et le ministre obtient de l'Assemblée la levée de fonds extraordinaires. Une lettre de Fleurieu (21 mars 1791) soulève le problème des délais d'obtention

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: La Maison de Vente Ader
Titel: Lettres & manuscrits autographes
Auktionsdatum: 18.06.2015
Adresse: La Maison de Vente Ader
3, rue Favart
75002 Paris
Frankreich
[email protected] · +33 (0)1 53407710 · +33 (0)1 53407720