Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionsarchiv: Los-Nr. 26

[LORRAINE]. Manuscrit...

Schätzpreis
800 € - 1.000 €
ca. 850 $ - 1.063 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Auktionsarchiv: Los-Nr. 26

[LORRAINE]. Manuscrit...

Schätzpreis
800 € - 1.000 €
ca. 850 $ - 1.063 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Beschreibung:

[LORRAINE]. Manuscrit intitulé « Description du premier siège de La Mothe, petite ville de Lorraine ». [Fin du XVIIIe siècle-début du XIXe]. Petit in-4, 29 ff., demi-chagrin violet, dos lisse muet fileté à froid (reliure du XIXe siècle). UNE VILLE RAYEE DE LA CARTE PAR LOUIS XIII. ÉPISODES HEROIQUES ET TRAGIQUES DE LA GUERRE DE TRENTE ANS. La place forte lorraine de La Mothe-en-Bassigny occupait une position stratégique, perchée sur un à-pic de la rivière du Mouzon et protégée par un puissant dispositif de fortifications. Lors de la guerre de Trente Ans, la France vint mettre trois fois le siège devant cette place et finit par la faire raser entièrement en 1645, chassant sa population d'environ 3000 personnes. Le présent manuscrit s'ouvre sur une préface moderne. Qu'elle soit de la main du scripteur du présent manuscrit ou qu'elle soit simplement copiée d'un manuscrit antérieur, elle est signée des lettres « V. T. h. l. m. g. » (f. 2). Elle est en outre illustrée d'une représentation en couleurs des armoiries du duc de Lorraine (plume et encre avec rehauts d'aquarelle). Il comprend ensuite : « Premier siège de La Mothe » (ff. 2-19), qui se tint en juin et juillet 1634. La place fut alors prise, mais fut rétrocédée en 1641 au duc Charles IV de Lorraine. - « Second siège de La Mothe » (ff. 20-22). Il dura de juillet 1642 à août 1643, et fut levé à la suite de la victoire de Charles IV sur les Français à la bataille de Liffol. - « Troisième et dernier siège de La Mothe » (ff. 23-28). Celui-ci dura de décembre 1644 au 7 juillet 1645 et s'acheva sur la capitulation de la place. - « Voyci l'épitaphes [sic] que l'on dressa à cette ville infortunée pour servir de monument à la postérité ». Cette relation fut publié en 1837 avec variantes dans La Chronique de Champagne (Reims, au bureau, Paris, Techener, vol. II, 1837, pp. 174-194 et 237-245). Les éditeurs Henri Fleury et Louis Paris l'attribuent à Nicolas Du Boys de Riocour, officier lorrain ayant servi à La Mothe, mais le texte ne correspond presque en rien à celui donné sous son nom en 1841 (Histoire de la ville et des deux sièges de La Mothe, Neuchâteau, 1841), repris par Jules Simonnet en 1861 dans Relation des sièges et du blocus de La Mothe..

Auktionsarchiv: Los-Nr. 26
Auktion:
Datum:
14.12.2022
Auktionshaus:
Beaussant Lefèvre
32 rue Drouot
75009 Paris
Frankreich
contact@beaussant-lefevre.com
+33 (0)1 47704000
+33 (0)1 47706240
Beschreibung:

[LORRAINE]. Manuscrit intitulé « Description du premier siège de La Mothe, petite ville de Lorraine ». [Fin du XVIIIe siècle-début du XIXe]. Petit in-4, 29 ff., demi-chagrin violet, dos lisse muet fileté à froid (reliure du XIXe siècle). UNE VILLE RAYEE DE LA CARTE PAR LOUIS XIII. ÉPISODES HEROIQUES ET TRAGIQUES DE LA GUERRE DE TRENTE ANS. La place forte lorraine de La Mothe-en-Bassigny occupait une position stratégique, perchée sur un à-pic de la rivière du Mouzon et protégée par un puissant dispositif de fortifications. Lors de la guerre de Trente Ans, la France vint mettre trois fois le siège devant cette place et finit par la faire raser entièrement en 1645, chassant sa population d'environ 3000 personnes. Le présent manuscrit s'ouvre sur une préface moderne. Qu'elle soit de la main du scripteur du présent manuscrit ou qu'elle soit simplement copiée d'un manuscrit antérieur, elle est signée des lettres « V. T. h. l. m. g. » (f. 2). Elle est en outre illustrée d'une représentation en couleurs des armoiries du duc de Lorraine (plume et encre avec rehauts d'aquarelle). Il comprend ensuite : « Premier siège de La Mothe » (ff. 2-19), qui se tint en juin et juillet 1634. La place fut alors prise, mais fut rétrocédée en 1641 au duc Charles IV de Lorraine. - « Second siège de La Mothe » (ff. 20-22). Il dura de juillet 1642 à août 1643, et fut levé à la suite de la victoire de Charles IV sur les Français à la bataille de Liffol. - « Troisième et dernier siège de La Mothe » (ff. 23-28). Celui-ci dura de décembre 1644 au 7 juillet 1645 et s'acheva sur la capitulation de la place. - « Voyci l'épitaphes [sic] que l'on dressa à cette ville infortunée pour servir de monument à la postérité ». Cette relation fut publié en 1837 avec variantes dans La Chronique de Champagne (Reims, au bureau, Paris, Techener, vol. II, 1837, pp. 174-194 et 237-245). Les éditeurs Henri Fleury et Louis Paris l'attribuent à Nicolas Du Boys de Riocour, officier lorrain ayant servi à La Mothe, mais le texte ne correspond presque en rien à celui donné sous son nom en 1841 (Histoire de la ville et des deux sièges de La Mothe, Neuchâteau, 1841), repris par Jules Simonnet en 1861 dans Relation des sièges et du blocus de La Mothe..

Auktionsarchiv: Los-Nr. 26
Auktion:
Datum:
14.12.2022
Auktionshaus:
Beaussant Lefèvre
32 rue Drouot
75009 Paris
Frankreich
contact@beaussant-lefevre.com
+33 (0)1 47704000
+33 (0)1 47706240
LotSearch ausprobieren

Testen Sie LotSearch und seine Premium-Features 7 Tage - ohne Kosten!

  • Auktionssuche und Bieten
  • Preisdatenbank und Analysen
  • Individuelle automatische Suchaufträge
Jetzt einen Suchauftrag anlegen!

Lassen Sie sich automatisch über neue Objekte in kommenden Auktionen benachrichtigen.

Suchauftrag anlegen