Premium-Seiten ohne Registrierung:

Lettre autographe à Victor Joly à propos de la Belgique, signée "Victor H.".

Archiv
Schätzpreis: 1.200 € - 1.500 €
ca. 1.348 $ - 1.685 $
Zuschlagspreis:  n. a.
Los-Nr. 273, Aufrufe: 44


(Autographe) - - HUGO, Victor.- Lettre autographe à Victor Joly à propos de la Belgique, signée "Victor H.". MARINE TERRACE, 2 XBRE [DÉCEMBRE] [ENTRE 1852 ET 1854]. 1 1/2 p. in-12° (plis, déchirure dans la partie médiane sup., bord g. renforcé).
Le 31 juillet 1852, Hugo quitte Bruxelles et s'installe à Marine-Terrace, Jersey, jusqu'au 31 octobre 1855. Dans cette lettre, il remercie un "cher et brillant confrère" de sa missive récemment reçue, "une de vos plus charmantes et de vos plus éloquentes", puis évoque son séjour belge : "Ce serait un bonheur pour moi de revoir votre Belgique que j'appelle presque ma France; je l'aime; j'y ai passé des moments bien regrettés - trop courts, hélas ! - Je me figure une rêverie en bateau, vous et Charles ramant sur cette Meuse dont vous êtes le poëte et le peintre. Voilà une Naïade qui dut être amoureuse de vous ! Moi j'ai les Océanides comme Prométhée. Elles viennent la nuit, je les entends qui chantent dans l'ouragan, je les vois vaguement passer en essuyant ma vitre avec leurs cheveux mouillés. Cher poëte, C'est grand, mais sombre, et cela ne vaut pas un bon rire sur une petite barque entre Laeken et Vilvorde. Un canal plat, bonasse et endormi où l'on est heureux vaut mieux qu'un océan où l'on souffre. En attendant, voici le portrait de mon gîte. Le lion néméen [ces deux mots soulignés] vous envoie sa tannière. Vous avez été bon et charmant pour ce rude livre. Mettez-le de ma part aux pieds de votre ravissante femme". Dans une note transversale, il ajoute : "Voici aussi une première page pour l'exemplaire de Madame Joly.- forte poignée de main à Charles". Cette lettre fut publiée intégralement et commentée en 1930 successivement par Jacques Patin et Gustave Charlier. Pour Patin, le destinataire serait André Van Hasselt et le Charles dont il est question, son fils. Quant à Mme Joly, il s'agirait de l'épouse de l'écrivain Vincent Joly, dit Victor Joly, journaliste hugolâtre, écrivain et rédacteur du "Sancho" en 1852. Enfin, le "rude livre" cité dans la lettre serait "Napoléon le Petit", écrit et publié à Bruxelles en 1852. Or Charlier démontre magistralement qu'au contraire la lettre est bien adressée à Joly qui venait de publier dans "Le Sancho" des extraits des "Châtiments" (i.e. le "rude livre" de la lettre). Bien que Bruxellois, Joly avait publié dès 1853 les premières livraisons de son ouvrage sur "Les Ardennes" et Hugo y avait trouvé des pages lyriques sur la Meuse, ce qui justifierait l'appellation de "poëte et peintre" qu'il adresse à Joly. Enfin, pour Charlier, le mystérieux Charles serait Charles Flor, ami de Joly, tous deux opposants farouches au Second Empire. # Patin, Jacques.- Victor Hugo en exil (lettres inédites)" in [Rubrique] Visites et promenades. Paris, Figaro, 25 févr. 1930; # Charlier, Gustave.- "Sur une lettre de Victor Hugo" in Bulletin de l'Académie royale de Langue et Littérature françaises. Bruxelles, sept. 1930, tome IX, n° 3, pp. 59-75. Provenance : Victor Degrange (cfr article de Patin). Top J'enchéris

Informationen zur Auktion
Auktionshaus: Librairie Henri Godts
Titel: Vente du mardi 13 octobre 2015 10.30 h. & 13.30 heures à l'Hôtel de ventes "Horta"
Auktionsdatum: 13.10.2015
Adresse: Librairie Henri Godts
Avenue Louise 230
1050 Bruxelles
Belgien
[email protected] · +32 (0)2 6478548 · +32 (0)2 6407332