Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionsarchiv: Los-Nr. 418

IGNATIEFF, comtesse Olga Nicolaïévna Ignatieff (1907-1986), épouse de Wladimir Nicolaïévitch Kojine (1890-1980)

Schätzpreis
400 € - 600 €
ca. 463 $ - 694 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Auktionsarchiv: Los-Nr. 418

IGNATIEFF, comtesse Olga Nicolaïévna Ignatieff (1907-1986), épouse de Wladimir Nicolaïévitch Kojine (1890-1980)

Schätzpreis
400 € - 600 €
ca. 463 $ - 694 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Beschreibung:

Important ensemble d'environ 160 lettres et cartes postales autographes signées datant de 1933 à 1965, dont certaines sont conservées avec leurs enveloppes signées, adressées par les membres de sa famille, notamment ses frères [Nicolas (1902-1985), Wladimir (1904-1969), Léonid (1911-1974)], ses enfants [Ioulia-Xénia (°1940) et Michel (°1946)], sa gouvernante anglaise, ses amies, son oncle le comte Nicolas Nicolaïévitch (1872-1962), la princesse M. Cantacuzène, Alexandre Sologoub, la famille de Giers, Pierre Evgraphovitch Kovalevsky (1901-1978), historien et philosophe religieux, spécialiste de l'émigration blanche, etc. On y joint les listes d'invités à son mariage, où figurent les plus grands noms de l'aristocratie russe, ainsi qu'un dessin de sa robe et un arbre généalogique d'alliance des familles Kojine, Ouroussoff et Ignatieff (vingt documents), mais aussi un ensemble de soixante-cinq documents divers dont une L.A.S. de la comtesse Irina Tolstoï, une L.S. du comte Tatischeff (1898-1972) de l'Association du Régiment Préobrajenski, ses certificats de travail datant de 1929 à 1946, et une L.A.S. du comte Dimitri Tatischeff. Ainsi nous apprenons qu'elle fut brodeuse pour les Maisons Tcherkassov, Viollet et Ottisk, puis vendeuse de catalogue lors des Foires de Paris, avant de finir sa carrière en octobre 1962 comme décoratrice sur plateau pour la maison Perez. On y joint aussi la liste de toutes les résidences dans lesquelles elle vécut de sa naissance à Kroupaderinzi (dans la province de Kiev) chez ses grands-parents, jusqu'en 1960 à Villejuif, en passant par la Pologne et l'Estonie durant la révolution russe. En l'état. Texte en russe. Passages - Traductions: «Je vous remercie pour votre travail magnifique.je vous dois pour quinze écharpes: 70 chaque x 15 = 1 050. Maintenant j'ai une commande pour un pied de poule.» -«De la part de la parenté de Vladimir Kozhine: «j'ai appris que votre divorce n'aura pas lieu. Je compatis profondément, mais les hommes ne comprennent pas et les Kozhine ont des pensées étranges. Je ne comprends pas cette idée fixe de votre mari à propos des lignées. Il n'a pas réussi à créer une vie normale pour sa femme et ses propres enfants... Il serait mieux de laisser cette lettre entre nous, donc déchirez-la.» - «Vous gardez le silence, je m'inquiète. Quelque chose est-il arrivé à votre mère? Si j'ai bonne santé, j'arriverai chez vous moi-même. Mais je suis faible et je ressens mes soixante-dix-sept ans. J'ai quand même travaillé dix-huit heures par jour durement, du travail physique.» - «Mamsik va bien sauf sa mémoire qui est défaillante pour les souvenirs d'enfance et catastrophique chaque jour (elle a déjà perdu 1 000 frs).» - «Viens chez nous. Malheureusement je ne peux pas te donner d'argent pour la route. A l'heure actuelle je me suis retrouvé sans travail (une leçon trois fois par semaine et c'est tout).» - «Tu ne peux pas t'imaginer l'effet démoralisant de l'absence de travail. Surtout quand cela dure plus d'un an comme dans mon cas. Dès hier j'ai commencé à donner des leçons de français à une Espagnole. C'est très peu, trois heures par semaine, mais au moins c'est quelque chose. J'ai reçu la lettre de Mamsik au début elle écrit bien et puis le temps et l'espace arrêtent d'exister. Tante Olga est décédée. Récemment elle était à Kiev. Nous habitons la Russie et toi l'Allemagne. Et voilà! Autrement sa tante est très en forme, elle aime se promener, son idée fixe est de partir de Tchoub pour aller n'importe où ailleurs tant qu'elle voit des gens. Elle demande aussi à propos d'argent du Danemark.» - «Tu remercieras pour les cigarettes. Mais sachez que nous avons trouvé casa-sports et des cigarettes luxueuses. C'est de la part de Dima. J'ai pensé que la quantité est plus importante pour toi que la qualité. Dès le 1er février nous ne pourrons prendre avec nous selon la nouvelle loi que 200 cigarettes. C'est à dire que tu as eu une grande chance. J'ai décrit votre situation avec MAmsik à Tchoub et Dim.

Auktionsarchiv: Los-Nr. 418
Auktion:
Datum:
20.06.2018
Auktionshaus:
Etude Coutau-Begarie
60 av de la bourdonnais
75007 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 45561220
+33 (0)1 45561440
Beschreibung:

Important ensemble d'environ 160 lettres et cartes postales autographes signées datant de 1933 à 1965, dont certaines sont conservées avec leurs enveloppes signées, adressées par les membres de sa famille, notamment ses frères [Nicolas (1902-1985), Wladimir (1904-1969), Léonid (1911-1974)], ses enfants [Ioulia-Xénia (°1940) et Michel (°1946)], sa gouvernante anglaise, ses amies, son oncle le comte Nicolas Nicolaïévitch (1872-1962), la princesse M. Cantacuzène, Alexandre Sologoub, la famille de Giers, Pierre Evgraphovitch Kovalevsky (1901-1978), historien et philosophe religieux, spécialiste de l'émigration blanche, etc. On y joint les listes d'invités à son mariage, où figurent les plus grands noms de l'aristocratie russe, ainsi qu'un dessin de sa robe et un arbre généalogique d'alliance des familles Kojine, Ouroussoff et Ignatieff (vingt documents), mais aussi un ensemble de soixante-cinq documents divers dont une L.A.S. de la comtesse Irina Tolstoï, une L.S. du comte Tatischeff (1898-1972) de l'Association du Régiment Préobrajenski, ses certificats de travail datant de 1929 à 1946, et une L.A.S. du comte Dimitri Tatischeff. Ainsi nous apprenons qu'elle fut brodeuse pour les Maisons Tcherkassov, Viollet et Ottisk, puis vendeuse de catalogue lors des Foires de Paris, avant de finir sa carrière en octobre 1962 comme décoratrice sur plateau pour la maison Perez. On y joint aussi la liste de toutes les résidences dans lesquelles elle vécut de sa naissance à Kroupaderinzi (dans la province de Kiev) chez ses grands-parents, jusqu'en 1960 à Villejuif, en passant par la Pologne et l'Estonie durant la révolution russe. En l'état. Texte en russe. Passages - Traductions: «Je vous remercie pour votre travail magnifique.je vous dois pour quinze écharpes: 70 chaque x 15 = 1 050. Maintenant j'ai une commande pour un pied de poule.» -«De la part de la parenté de Vladimir Kozhine: «j'ai appris que votre divorce n'aura pas lieu. Je compatis profondément, mais les hommes ne comprennent pas et les Kozhine ont des pensées étranges. Je ne comprends pas cette idée fixe de votre mari à propos des lignées. Il n'a pas réussi à créer une vie normale pour sa femme et ses propres enfants... Il serait mieux de laisser cette lettre entre nous, donc déchirez-la.» - «Vous gardez le silence, je m'inquiète. Quelque chose est-il arrivé à votre mère? Si j'ai bonne santé, j'arriverai chez vous moi-même. Mais je suis faible et je ressens mes soixante-dix-sept ans. J'ai quand même travaillé dix-huit heures par jour durement, du travail physique.» - «Mamsik va bien sauf sa mémoire qui est défaillante pour les souvenirs d'enfance et catastrophique chaque jour (elle a déjà perdu 1 000 frs).» - «Viens chez nous. Malheureusement je ne peux pas te donner d'argent pour la route. A l'heure actuelle je me suis retrouvé sans travail (une leçon trois fois par semaine et c'est tout).» - «Tu ne peux pas t'imaginer l'effet démoralisant de l'absence de travail. Surtout quand cela dure plus d'un an comme dans mon cas. Dès hier j'ai commencé à donner des leçons de français à une Espagnole. C'est très peu, trois heures par semaine, mais au moins c'est quelque chose. J'ai reçu la lettre de Mamsik au début elle écrit bien et puis le temps et l'espace arrêtent d'exister. Tante Olga est décédée. Récemment elle était à Kiev. Nous habitons la Russie et toi l'Allemagne. Et voilà! Autrement sa tante est très en forme, elle aime se promener, son idée fixe est de partir de Tchoub pour aller n'importe où ailleurs tant qu'elle voit des gens. Elle demande aussi à propos d'argent du Danemark.» - «Tu remercieras pour les cigarettes. Mais sachez que nous avons trouvé casa-sports et des cigarettes luxueuses. C'est de la part de Dima. J'ai pensé que la quantité est plus importante pour toi que la qualité. Dès le 1er février nous ne pourrons prendre avec nous selon la nouvelle loi que 200 cigarettes. C'est à dire que tu as eu une grande chance. J'ai décrit votre situation avec MAmsik à Tchoub et Dim.

Auktionsarchiv: Los-Nr. 418
Auktion:
Datum:
20.06.2018
Auktionshaus:
Etude Coutau-Begarie
60 av de la bourdonnais
75007 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 45561220
+33 (0)1 45561440
LotSearch ausprobieren

Testen Sie LotSearch und seine Premium-Features 7 Tage - ohne Kosten!

  • Auktionssuche und Bieten
  • Preisdatenbank und Analysen
  • Individuelle automatische Suchaufträge
Jetzt einen Suchauftrag anlegen!

Lassen Sie sich automatisch über neue Objekte in kommenden Auktionen benachrichtigen.

Suchauftrag anlegen