Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionsarchiv: Los-Nr. 24

École française du début du XIXe siècle.

Schätzpreis
1.500 € - 2.000 €
ca. 1.555 $ - 2.074 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Auktionsarchiv: Los-Nr. 24

École française du début du XIXe siècle.

Schätzpreis
1.500 € - 2.000 €
ca. 1.555 $ - 2.074 $
Zuschlagspreis:
n. a.
Beschreibung:

École française du début du XIXe siècle. Portrait de Louis XVII (1785-1795) portant le grand cordon et la plaque de l’Ordre du Saint-Esprit. Buste en terre cuite, non signé. H. 40 x L. 32 x P. 26 cm. Historique Si le destin tragique du fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette laisse encore de nombreuses parts d’ombre pour les historiens, il a surtout inspiré de nombreux artistes romantiques entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle, laissant une iconographie riche, mais paradoxalement peu précise sur la physionomie et l’apparence du prince. Devenu l’héritier du trône à la mort de son frère aîné, le 4 juin 1789, le Dauphin Louis-Charles de France incarne l’espoir de la dynastie des Bourbons au moment où Louis XVI est privé de ses pouvoirs puis amené à l’échafaud le 21 janvier 1793. Enfermé dans la sinistre Tour du Temple, séparé de sa mère Marie-Antoinette sur ordre du Comité de Salut public, le «fils Capet » devient pour ses partisans le roi Louis XVII tandis que son oncle, le comte de Provence, futur Louis XVIII, se déclare régent du Royaume. Après sa mort, survenue le 8 juin 1795, l’enfant-roi est érigé en martyr, victime de la sanglante Révolution; alimentant jusqu’à la fin de la Restauration «une imagerie profondément doloriste », la représentation de Louis XVII s’inscrit également dans un contexte de revendication de la part de faux prétendants. Traité de manière très réaliste, notre buste semble se rapprocher du portrait exécuté après 1792 par Alexandre Kucharski (1741-1819) peintre polonais attaché lui aussi au prince de Condé, et l’un des derniers artistes à avoir dessiné les traits de Louis XVII avec Vien le jeune, Greuze et Belanger. Littérature - François Laurentie. L’iconographie de Louis XVII. Paris, Extrait de la Revue de l’Art ancien et moderne, 1913. - Heurs et malheurs de Louis XVII, arrêt sur l’image. Exposition temporaire, Musée de la Révolution française, domaine de Vizille, juin-octobre 2018.

Auktionsarchiv: Los-Nr. 24
Auktion:
Datum:
25.11.2022
Auktionshaus:
Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 48009944
Beschreibung:

École française du début du XIXe siècle. Portrait de Louis XVII (1785-1795) portant le grand cordon et la plaque de l’Ordre du Saint-Esprit. Buste en terre cuite, non signé. H. 40 x L. 32 x P. 26 cm. Historique Si le destin tragique du fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette laisse encore de nombreuses parts d’ombre pour les historiens, il a surtout inspiré de nombreux artistes romantiques entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle, laissant une iconographie riche, mais paradoxalement peu précise sur la physionomie et l’apparence du prince. Devenu l’héritier du trône à la mort de son frère aîné, le 4 juin 1789, le Dauphin Louis-Charles de France incarne l’espoir de la dynastie des Bourbons au moment où Louis XVI est privé de ses pouvoirs puis amené à l’échafaud le 21 janvier 1793. Enfermé dans la sinistre Tour du Temple, séparé de sa mère Marie-Antoinette sur ordre du Comité de Salut public, le «fils Capet » devient pour ses partisans le roi Louis XVII tandis que son oncle, le comte de Provence, futur Louis XVIII, se déclare régent du Royaume. Après sa mort, survenue le 8 juin 1795, l’enfant-roi est érigé en martyr, victime de la sanglante Révolution; alimentant jusqu’à la fin de la Restauration «une imagerie profondément doloriste », la représentation de Louis XVII s’inscrit également dans un contexte de revendication de la part de faux prétendants. Traité de manière très réaliste, notre buste semble se rapprocher du portrait exécuté après 1792 par Alexandre Kucharski (1741-1819) peintre polonais attaché lui aussi au prince de Condé, et l’un des derniers artistes à avoir dessiné les traits de Louis XVII avec Vien le jeune, Greuze et Belanger. Littérature - François Laurentie. L’iconographie de Louis XVII. Paris, Extrait de la Revue de l’Art ancien et moderne, 1913. - Heurs et malheurs de Louis XVII, arrêt sur l’image. Exposition temporaire, Musée de la Révolution française, domaine de Vizille, juin-octobre 2018.

Auktionsarchiv: Los-Nr. 24
Auktion:
Datum:
25.11.2022
Auktionshaus:
Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 48009944
LotSearch ausprobieren

Testen Sie LotSearch und seine Premium-Features 7 Tage - ohne Kosten!

  • Auktionssuche und Bieten
  • Preisdatenbank und Analysen
  • Individuelle automatische Suchaufträge
Jetzt einen Suchauftrag anlegen!

Lassen Sie sich automatisch über neue Objekte in kommenden Auktionen benachrichtigen.

Suchauftrag anlegen