Premium-Seiten ohne Registrierung:

Auktionsarchiv: Los-Nr. 159

École belge , second ou dernier tiers du XIXe siècle

Schätzpreis:
0 €
Zuschlagspreis:
32.000 €
ca. 35.416 $
Auktionsarchiv: Los-Nr. 159

École belge , second ou dernier tiers du XIXe siècle

Schätzpreis:
0 €
Zuschlagspreis:
32.000 €
ca. 35.416 $
Beschreibung:

École belge , second ou dernier tiers du XIXe siècle Le baptême de Charles le Téméraire (1433-1477) Groupe de six statuettes en ivoire reposant dans un décor en plaques de cuivre repoussé sur une âme en bois. Hauteur des statuettes Philippe le Bon : 32 cm Isabelle de Portugal : 32 cm Prêtre : 32 cm Jeune homme : 28 cm Jeun fille : 32 cm Cuve baptismale : 17 cm Poids total : 6,914 kg Dim.du présentoir : 34 x 45 x 35 cm Accidents à la base et restaurations Provenance : collection particulière française Un rapport scientifique réalisé par le CIRAM en date du 19 octobre 2016 sera remis à l’acheteur Littérature en rapport : Catalogue du musée d’Anvers publié par le conseil d’administration de l’académie royale des Beaux Arts, Anvers, n°23 ; H. Pirenne, Histoire de Belgique des origines à nos jours, t.1, 1948 ; H. Tribout de Morembert, Jean Chevrot, évêque de Tournai et de Toul vers 1395-1460, 1965, Éditions Le Lorrain, p. 50 ; P. Quarré, « Le Triptyque des Sept sacrements de Rogier van der Weyden en Bourgogne », in Publication du Centre européen d’Etudes bourguignonnes, vol.17, 1976, pp.85-94 ; D. de Vos, Rogier van der Weyden l’oeuvre complet, Fonds mercator, 1999, notice °11, « Retable Chevrot », pp.217-225 ; C. Van den Bergen-Pantens, L’Ordre de la toison d’or, de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1430- 1505) idéal ou reflet d’une Société, Belgian Royal Library, 1996 ; E. Dhanens, J. Dijkstra, Rogier de le Pasture, Van der Weyden, Introduction à L’oeuvre, Relecture des Sources, La renaissance du Livre, Tournai, 1999, pp. 52-54 ; M. Beyen, « Féconder l’avenir par le passé, la politique commémorative de l’Etat belge pendant les années jubilaires 1880, 1905, 1930 », in L’Argent des arts, éditions de l’Université de Bruxelles, édité par Ginette Kurgan-van Hentenryk et Valérie Montens, 2001, pp. 72- 88 ; J. Stengers et E. Gubin, le Grand siècle de la nationalité belge de 1830 à 1918, Ed. Racine, t.2, Racine , 2002 p.17 ; E. Bousmar, Siècle de Bourgogne, siècle des grands ducs : variations de mémoire en Belgique et en France du XIXe à nos jours, in Publication du Centre européen d’Études bourguignonnes (XIVe-XVIe siècles), n°52, 2012, pp. 235-250. Installés dans un décor évoquant un édifice gothique, six importants éléments en ivoire sculptés composent une scène de baptême. Autour du baptistère central, un prêtre prodigue le saint sacrement à un petit enfant dénudé tenu par son père. A ses côtés, la mère, les mains jointes, ainsi qu’un jeune gentilhomme et une jeune femme assistent à l’évènement. Cette scène d’entrée dans la vie chrétienne s’inspire indubitablement d’une oeuvre majeure du peintre flamand Rogier Van der Weyden (1399/1400-1464), le Retable des Sept Sacrements. Exécuté dans les années 1440-45 pour Jean Chevrot, président du Conseil de Bourgogne auprès de Philippe le Bon et Isabelle de Portugal, chanoine de la collégiale de Beaune en 1435 et évêque de Tournai (1436- 1460), le panneau en trois volets présente à voir simultanément les sept rites majeurs qui jalonnent la vie des Chrétiens. On y reconnait la même composition et les mêmes attitudes des protagonistes, tels l’enfant plongeant vers la cuve, les attributs tenus par le desservant ou encore la forme du fond baptismal de type roman. Bien que les personnages portent des costumes à la mode de l’époque, de nombreux détails confortent le détournement de cette scène vers une représentation d’une grande ampleur historique, à une époque plus tardive et dans une veine néogothique. Ce groupe en ivoire d’une très grande qualité a en effet été exécuté pour commémorer le baptême du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, né et baptisé en la sainte Chapelle de Dijon le 11 novembre 1433. Les personnages principaux, le duc Philippe le Bon (qui était en réalité absent) et la duchesse Isabelle de Portugal sont reconnaissables, l’un par le port du collier de la Toison d’Or, l’autre par la présence du blason de la maison royale du Portugal répété sur son manteau et se substituant a

Auktionsarchiv: Los-Nr. 159
Auktion:
Datum:
19.11.2019
Auktionshaus:
Daguerre
5bis rue du Cirque
75008 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 45630260
+33 (0)1 45630261
Beschreibung:

École belge , second ou dernier tiers du XIXe siècle Le baptême de Charles le Téméraire (1433-1477) Groupe de six statuettes en ivoire reposant dans un décor en plaques de cuivre repoussé sur une âme en bois. Hauteur des statuettes Philippe le Bon : 32 cm Isabelle de Portugal : 32 cm Prêtre : 32 cm Jeune homme : 28 cm Jeun fille : 32 cm Cuve baptismale : 17 cm Poids total : 6,914 kg Dim.du présentoir : 34 x 45 x 35 cm Accidents à la base et restaurations Provenance : collection particulière française Un rapport scientifique réalisé par le CIRAM en date du 19 octobre 2016 sera remis à l’acheteur Littérature en rapport : Catalogue du musée d’Anvers publié par le conseil d’administration de l’académie royale des Beaux Arts, Anvers, n°23 ; H. Pirenne, Histoire de Belgique des origines à nos jours, t.1, 1948 ; H. Tribout de Morembert, Jean Chevrot, évêque de Tournai et de Toul vers 1395-1460, 1965, Éditions Le Lorrain, p. 50 ; P. Quarré, « Le Triptyque des Sept sacrements de Rogier van der Weyden en Bourgogne », in Publication du Centre européen d’Etudes bourguignonnes, vol.17, 1976, pp.85-94 ; D. de Vos, Rogier van der Weyden l’oeuvre complet, Fonds mercator, 1999, notice °11, « Retable Chevrot », pp.217-225 ; C. Van den Bergen-Pantens, L’Ordre de la toison d’or, de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1430- 1505) idéal ou reflet d’une Société, Belgian Royal Library, 1996 ; E. Dhanens, J. Dijkstra, Rogier de le Pasture, Van der Weyden, Introduction à L’oeuvre, Relecture des Sources, La renaissance du Livre, Tournai, 1999, pp. 52-54 ; M. Beyen, « Féconder l’avenir par le passé, la politique commémorative de l’Etat belge pendant les années jubilaires 1880, 1905, 1930 », in L’Argent des arts, éditions de l’Université de Bruxelles, édité par Ginette Kurgan-van Hentenryk et Valérie Montens, 2001, pp. 72- 88 ; J. Stengers et E. Gubin, le Grand siècle de la nationalité belge de 1830 à 1918, Ed. Racine, t.2, Racine , 2002 p.17 ; E. Bousmar, Siècle de Bourgogne, siècle des grands ducs : variations de mémoire en Belgique et en France du XIXe à nos jours, in Publication du Centre européen d’Études bourguignonnes (XIVe-XVIe siècles), n°52, 2012, pp. 235-250. Installés dans un décor évoquant un édifice gothique, six importants éléments en ivoire sculptés composent une scène de baptême. Autour du baptistère central, un prêtre prodigue le saint sacrement à un petit enfant dénudé tenu par son père. A ses côtés, la mère, les mains jointes, ainsi qu’un jeune gentilhomme et une jeune femme assistent à l’évènement. Cette scène d’entrée dans la vie chrétienne s’inspire indubitablement d’une oeuvre majeure du peintre flamand Rogier Van der Weyden (1399/1400-1464), le Retable des Sept Sacrements. Exécuté dans les années 1440-45 pour Jean Chevrot, président du Conseil de Bourgogne auprès de Philippe le Bon et Isabelle de Portugal, chanoine de la collégiale de Beaune en 1435 et évêque de Tournai (1436- 1460), le panneau en trois volets présente à voir simultanément les sept rites majeurs qui jalonnent la vie des Chrétiens. On y reconnait la même composition et les mêmes attitudes des protagonistes, tels l’enfant plongeant vers la cuve, les attributs tenus par le desservant ou encore la forme du fond baptismal de type roman. Bien que les personnages portent des costumes à la mode de l’époque, de nombreux détails confortent le détournement de cette scène vers une représentation d’une grande ampleur historique, à une époque plus tardive et dans une veine néogothique. Ce groupe en ivoire d’une très grande qualité a en effet été exécuté pour commémorer le baptême du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, né et baptisé en la sainte Chapelle de Dijon le 11 novembre 1433. Les personnages principaux, le duc Philippe le Bon (qui était en réalité absent) et la duchesse Isabelle de Portugal sont reconnaissables, l’un par le port du collier de la Toison d’Or, l’autre par la présence du blason de la maison royale du Portugal répété sur son manteau et se substituant a

Auktionsarchiv: Los-Nr. 159
Auktion:
Datum:
19.11.2019
Auktionshaus:
Daguerre
5bis rue du Cirque
75008 Paris
Frankreich
[email protected]
+33 (0)1 45630260
+33 (0)1 45630261
LotSearch ausprobieren

Testen Sie LotSearch und seine Premium-Features 7 Tage - ohne Kosten!

  • Auktionssuche und Bieten
  • Preisdatenbank und Analysen
  • Individuelle automatische Suchaufträge
Jetzt einen Suchauftrag anlegen!

Lassen Sie sich automatisch über neue Objekte in kommenden Auktionen benachrichtigen.

Suchauftrag anlegen